1 Colorants acides et basiques

Un colorant acide possède un "auxochrome" ayant une charge négative (exemple COO-) qui se dirigera, au cours d'une électrolyse, vers l'anode (+) : ce sont les colorants anioniques

A l'inverse un colorant basique possède un "auxochrome" chargé positivement (exemple : NH + ou H+) qui se dirigera, lors d'une électroloyse vers la cathode (-)

Ce caractère d'acide ou de base s'appliquant à "l'auxochrome" n'implique pas forcément le caractère acide ou basique de la solution colorante.

Les colorants acides (ou plutôt anioniques) se présentent le plus souvent sous forme de sels de sodium ou de calcium (exemple : éosine = sel de sodium, qui colore certaines substances, et notamment les cytoplasmes cellulaires en rose on parlera de substances "éosinophiles"

Les colorants basiques (ou plutôt cathiniques) se présentent le plus souvent sous forme de chlorures ou de sulfates (c'est le cas de l'hématoéine ou de l'hémalun qui colorent en bleu les substances telles que les noyaux : on parle de substances cyanohiles plutôt que basophiles.

2 Classification des colorants

il s'agit de plus en plus souvent de colorants de synthèse. Quelques uns néanmoins, d'origine naturelle, sont couramment utilisés : c'est le cas du safran, de l'indigo, de l'orcéine et de l'hématoxyline.

3 Mécanismes de la coloration

PRINCIPALES METHODES DE COLORATIONS

On utilise plusieurs modalités.

colorations simples exemple de la mise en évidence des noyaux seuls par le picro-carmin
colorations combinées

on utilise plusieurs colorants les uns après les autres. C'est l'exemple de la coloration standard par l'hématéine-éosine-safran.

  • Déparaffinage : deux bains de xylène
  • On enlève le xylène dans deux bains d'alcool absolu
  • On réhydrate en "descendant" les alcools jusqu'à 70°
  • Rinçage
Coloration nucléaire

par l'hématoxyline ou hémalun

différenciation rapide facultative dans une solution de carbonate de lithium ou simplement rinçage à l'eau courante.

Coloration cytoplasmique

dans l'éosine

  • Lavage
  • Déshydratation (on "remonte" les alcools : 70°, 95° , 100°)
  • Coloration par le safran (en solution alcoolique) : passage rapide.
  • Passage dans l'alcool pour enlever l'excès de safran
  • Xylène
  • Montage

DEFINITION D'UN COLORANT

C'est un produit capable de teindre une substance ou un ensemble de substances d'une manière durable. Il doit donc posséder des groupements qui lui confèrent la couleur : groupements chromopores et des groupements qui permettent une fixation permanente sur la substance à teindre : ce sont les groupements auxochromes (ce sont des groupements salifiables qui se présentent dans la solution de colorant sous forme de sels de sodium ou de calcium, ou de chlorures ou de sulfates).

Les composés organiques contenant un choromophore sont des chromogènes. il n'y a qu'un petit nombre de groupements chromophores responsables du caractère coloré des colorants biologiques usuels : les principaux sont :

  • les groupes azo
  • les groupe azine
  • les groupes de type indamine ou thiazine
  • le groupe nitro
  • et le noyau aromatique sous forme quinonique