Notions concernant les processus de défense de l'Appareil Respiratoire

Tout l'appareil respiratoire est en contact avec l'air extérieur qui contient des milliers de germes et d'innombrables agents polluants . Il existe trois processus de défenses essentiels :

Lésions inflammatoires élémentaires broncho-pulmonaires

Dans l'expectoration ou dans l'aspiration bronchique on retrouve des cellules en provenance à la fois des alvéoles et des bronches.

Dans les bronchopneumopathies à germes banals on rencontre

Les altérations dystrophiques les plus fréquentes se rencontrent dans "la ciliocytophtorie". La cellule se sépare en deux parties

Les cellules bronchiques peuvent simplement perdre leurs cils ou posséder des nucléoles plus nombreux et plus visibles que normalement, ou présenter une multinucléation.

Des lésions de métaplasie malpighienne

Au stade d'hyperplasie des cellules de réserve, le diagnostic est "théoriquement" facile. Les cellules sont petites, les noyaux actifs, les cytoplasmes cyanophiles. (diagnostic différentiel difficile avec un carcinome indifférencié)

Si les cellules sont plus différenciées dans le sens épidermoïde, elles peuvent provenir des voies aériennes supérieures, et lorsqu'elles sont dystrophiques, le diagnostic différentiel avec un carcinome épidermoïde est difficile.

Des lymphocytes et des plasmocytes

Ces cellules sont plus rarement retrouvées. Mais la difficulté est le diagnostic différentiel avec un carcinome à petites cellules.

Les cellules alvéolaires

Elles sont rares et difficiles à reconnaître. Elles se retrouvent dans des contextes inflammatoires le plus souvent dystrophiques avec un cytoplasme vacuolaire. Elles peuvent être prises pour des macrophages ou des cellules tumorales.

L'asthme

L'infarctus pulmonaire

L'expectoration se caractérise essentiellement par la présence de grandes cellules cardiaques qui sont des macrophages alvéolaires chargés d'hémosidérine. Il est possible de trouver des macrophages et des cellules alvéolaires atypiques qui peuvent en imposer pour des cellules tumorales, d'où l'intérêt de la coloration de Perls.

Les poussières

La silicose

L'asbestose

Les Viroses

Les viroses broncho-pulmonaires sont essentiellement :

La rougeole

Cellules de Warthin (d'origine conjonctive) et cellules de Finkeldey (de nature épithéliale) sont présentes. Ces cellules sont le substratum de la pneumonie de Hecht, dans laquelle on retrouve des cellules géantes (multinucléées) qui possèdent dans leur noyzau de volumineuses inclusions éosinophiles entourées d'un halo clair, et, dans leur cytoplasme, des inclusions plus petites (matériel protéique).

La maladie des inclusions cytomégaliques

Divers

La tuberculose

Les mycoses

Les parasitoses

Cytopathologie Inflammatoire de l'Appareil Respiratoire